Review#1 : Pourquoi embarquer tout son réseau dans la digitalisation est fondamental ?

Pour cet épisode numéro 7, je vous propose un format un peu différent. 🎙Cette fois-ci, je suis seule derrière le micro afin de vous partager une review des 6 épisodes précédents. Je vais passer en revue et mettre en évidence les stratégies et concepts à absolument retenir et appliquer dès maintenant dans votre retail. J'en profite également pour faire un parallèle avec l'évolution de dgenious

Pour cet épisode numéro 7, je vous propose un format un peu différent. Cette fois-ci, je suis seule derrière le micro afin de vous partager une review des 6 épisodes précédents. Je vais passer en revue et mettre en évidence les stratégies et concepts à absolument retenir et appliquer dès maintenant dans votre retail. J’en profite également pour faire un parallèle avec l’évolution de dgenious, en vous présentant les 3 points suivants :

  • Comment se porte dgenious aujourd’hui,
  • Quels sont les objectifs que nous visons en interne,
  • Les quelques insights clés que vous devez savoir.

Vous êtes déjà nombreux à nous écouter pour : 👉affiner la stratégie retail de votre business ou réseau de franchise, 👉vous inspirer de mes invités experts dans un des domaines du retail moderne, et c’est un réel plaisir ! 🎉 Je vous remercie d’avoir embarqué avec nous dans l’aventure « dgenious, Let’s Talk Retail. » 👌Ecoutez bien l’épisode jusqu’à la fin, car je vous réserve une petite surprise pour fêter le succès des premiers épisodes de ce podcast, qui annonce de nombreux autres épisodes pertinents et super stimulants. 🎧 Bon épisode à tous !

Post Scriptum :

🎁 éléchargez notre cadeau !

  • Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir nos actus et conseils en gestion de data pour votre business. Lien :
  • Dites-nous, quelle(s) thématique(s) aimeriez-vous que l’on aborde dans les prochains épisodes de « dgenious, Let’s talk retail. » ? Nous vous invitons à partager vos suggestions avec nous ! Lien : Partager vos suggestions !

Et si vous avez apprécié ce moment, je vous invite à me le faire savoir en laissant un avis 5 étoiles ou un commentaire sur l’application iTunes.

A bientôt!

Transcript:

00:00:09 Gaëlle Helsmoortel: Bienvenue dans Dgenious, Let's Talk Retail, le podcast qui partage avec vous les astuces, les best practices d'acteurs clés du retail et de la franchise. Chaque épisode est une conversation avec une personne inspirante ou avec un expert dans un des domaines clés du retail moderne. Je m'appelle Gaëlle Helsmoortel. Je suis la CEO de Dgenious et je travaille tous les jours avec mes équipes pour permettre aux retailers de booster leur business grâce à un accès facile et simple à leur data. Si vous n'avez pas peur des nouvelles idées et vous souhaitez passer un chouette moment. Ce podcast est pour vous. 00:00:39 Gaëlle Helsmoortel: Bonjour à tous et bienvenue pour ce nouvel épisode du podcast Dgenious, Let's Talk Retail. Aujourd'hui, c'est le septième épisode et c'est un épisode qui sera différent. Pourquoi? Parce que je n'ai pas d'invité avec moi. Je n'ai pas d'expert. Aujourd'hui, je suis seul derrière le micro avec vous. Pourquoi est-ce que je vous propose un format différent aujourd'hui? Parce que voilà, comme je l'ai dit, c'est le septième épisode. Nous avons eu six invités très intéressants. En tout cas, moi, j'ai trouvé que le contenu était très intéressant et je me suis dit que ça valait la peine de faire une review ou de relater les éléments clés qui avaient été dit. Ou en tout cas, ce que j'ai trouvé particulièrement intéressant et pertinent lors de ces discussions. Je vais faire ça en parallèle avec "ou est-ce qu'on en est avec dgenious aujourd'hui? Où nous allons vous?" et donner quelques chiffres clés par rapport à dgenious. Je pense que c'est important aussi que vous ayez un peu d'insight sur ce que nous on fait, où on va et comment on le fait. Je voudrais commencer par une question qu'on me pose fréquemment, c'est la suivante : pourquoi est-ce que tu t'es lancé dans un podcast sur le retail? Alors j'avoue que j'étais, même encore maintenant, chaque fois étonnée quand on pose la question parce que ça me paraît évident que notre objectif, mon objectif, c'est vraiment d'apporter de la valeur. Un partage d'expérience aux retailers. Bien entendu, avec dgenious, c'est notre objectif principal via notre plateforme. Donc, comme vous le savez, on est une plateforme de business mentoring en temps réel qui se connecte directement à ce que j'appelle le moment le plus crucial pour vous, c'est-à-dire celui où le client paie. Parce que c'est à ce moment-là où toute une série de données très intéressantes sont récoltées et auxquelles vous avez souvent très difficilement accès et certainement pas immédiatement. Donc, nous, on vous permet d'utiliser ces données, de jouer avec ces données afin d'avoir les analyses très détaillées dont vous avez besoin pour piloter votre activité. Évidemment, notre objectif, c'est de vous apporter de la valeur, que ce soit un gain de temps, que ce soit évidemment un impact sur votre compte d'exploitation et la botomline en particulier. Bien entendu, l'objectif, c'est d'apporter de la valeur, mais moi, personnellement, je trouve qu'on a une responsabilité de vous apporter une valeur qui soit autre, qui soit supérieure encore, qui est un partage d'expérience, des rencontres, même si vous n'êtes pas en contact direct avec ces personnes. Mais voilà, je pense que c'est la chose qui est vraiment intéressante, qui est vraiment important. Et mon objectif, c'est de créer une communauté, la plus grande communauté de retailer, ce que moi, j'appelle retailers enthousiaste et enthousiasmant. J'ai décidé de faire la même chose pour dgenious, de faire un peu l'évaluation de où on en était, ce qu'on avait réalisé, ce qui est encore à réaliser. Bien entendu, j'ai également demandé à tous nos clients, à nos utilisateurs. J'ai pas encore toutes les réponses. Donc, la réponse arrive petit à petit. Donc, je vous en reparlerai quand je l'aurai tous. Mais je pense que ce qui est important à dire dans un premier temps, c'est qu'aujourd'hui, chez nous, on a quand même un milestones qui est important, c'est qu'on a presque 3.500 utilisateurs quotidiens de notre plateforme dans cinq pays. Alors pour moi ça, c'est de la métrique la plus importante en nombre de personnes qui, quotidiennement, via leur iPhone et iPad, via leur desktop, vont sur notre plateforme pour consulter des analyses clés eux-mêmes, faire des analyses en fonction de leur quotidien. Donc, voilà pour moi vraiment, le nombre de personnes qui tous les jours utilisent notre solution, c'est un élément. Les autres choses que je trouve vraiment importante et beau, j'ai presque envie de dire, c'est que dans ces 3.500 utilisateurs, les profils sont très variés. Cela va du CEO au gestionnaire de magasins, en passant évidemment pas les franchisés et la direction marketing financière. Donc, il y a un profil, un type de profil très varié, du type de personne qui utilise. Et ça, moi, je trouve ça fantastique. Pourquoi? Parce qu'effectivement, on n'est plus, et c'est Yves Collinet d'ailleurs, qui était dans le premier épisode de ce podcast, et je vous invite vraiment à aller le réécouter. Puis je me trompe, c'est pas le premier, c'est le deuxième, excusez-moi donc. C'est le deuxième épisode du podcast et il expliquait effectivement être encore, il a travaillé 30 ans dans la Delta, donc l'adapter avait évidemment énormément évolué et qu'aujourd'hui, ce qui était très important, et ce que, j'ose le dire, nous on fait chez dgenious, c'est qu'on a cette capacité, grâce à la technologie qu'il a derrière, de se connecter directement à ce que moi, j'appelle le moment le plus important, pour vous, le moment le plus crucial pour vous, c'est celui où vos clients vous payent, c'est le money time, comme disent les Américains. Donc nous, on se connecte à ce moment-là et toutes les données qui sont générées dès le moment où il y a une transaction qui est effectuée par un client, que ce soit online dans un grand magasin physique. On a cette capacité de transférer, si je puis dire, de vous mettre à disposition toutes ces données de façon simple, facile, de sorte que vous puissiez faire toutes les informations. Et c'est ça qui est une grosse différence par rapport à il y a X année dans la data où il y avait vraiment... il fallait vraiment compiler toutes ces données, les mettre dans des grands datas warehouse, dans des gros datas ligues, ensuite les passer par des consultants via des consultants IT pour avoir des rapports. Évidemment, il y aura toujours des consultants et des consultants BI, et je pense que c'est important, mais je pense que ces personnes peuvent être utilisées et ont beaucoup plus de valeur pour vous que de faire des rapports entre guillemets. Je pense qu'aujourd'hui, faire des rapports est quelque chose qui peut être totalement automatisé, qui peut être simplifié pour que vraiment ces consultants BI et ces consultants en IT, autres département IT, fassent des choses qui soient de valeur beaucoup plus grande, valeur ajoutée pour d'autres, pour votre business. Et d'ailleurs, une petite anecdote parce que je pense souvent à elle. J'ai travaillé 13 ans chez L'Oréal comme beaucoup d'entre vous le savent et ma première directrice de marque. Elle s'appelle Brigitte Decartes, elle nous entend, je l'espère. Comme je l'ai dit, je lui dis bonjour. Elle était ma directrice de marque, moi j'étais jeune chef de produit et déjà à cette époque, et vous allez voir, ça n'a pas changé. Ça a très peu changé, on recevait toutes des données, on devait même se débrouiller pour faire plein de choses et c'était compliqué. Ça prenait beaucoup de temps. Je me souviens qu'elle avait dit Ah, moi, je rêve d'avoir toutes les données dans un méga tableau comme ça. Après, je peux faire ce que je veux et je voulais travailler comme je veux. En fait, c'est ça que nous ont fait de façon très imagée et de façon beaucoup plus moderne que ses données dans un tableau, évidemment. Ça n'a plus rien à voir, mais le concept est derrière. Le concept est que quand on est dans le business, indépendamment de son département, que soit la finance, le marketing, la gestion de franchisé, etc. Mais quand on a un business à développer, on a besoin d'avoir cette autonomie face à ces données et c'est ça que dgenious vous promets et c'est ça que Yves Collinet explique, ce changement et ce changement d'évolution et comment est-ce que nous on peut vous apportez cette facilité, cette automatisation et cette simplicité? Donc, voilà pour revenir aux 3.500 utilisateurs, dont des profils très variés. Pour moi, c'est très important. L'objectif était que même un responsable de magasin, qui n'a peut-être pas eu la formation adéquate pour analyser des données, et bien cette personne puisse facilement avoir accès à des données pour on prendre les décisions opérationnelles qu'il ou qu'elle doit faire. En fait, j'ai envie de nommer l'expression, Dennys Larrieu a donné. Il était mon invité lors de l'épisode 3 de ce podcast. Donc Dennys Larrieu, c'est le directeur général de Jeff de Bruges. Je vous invite aussi vraiment à réécouter cet épisode parce que la Dennys nous a expliqué comment il avait embarqué tout son réseau avec toutes les disparités au niveau personnalités, au niveau vie que cela peut entraîner. Comment est-ce qu'il avait fait pour embarquer tout son réseau pour initier et réussir une transformation digitale? Donc, c'est pour ça que je parle d'embarquer, parce que je trouvais un beau terme, très, très descriptif et très explicite en disant il faut embarquer tout le monde dans l'aventure. Il faut qu'il soit motivé, même si leur vie n'était pas forcément au départ, celle-là. Je vous invite vraiment à l'écouter son épisode, c'était l'épisode 3. Alors, évidemment, il a fait tout. La digitalisation, Dennys Larrieu chez Jeff de Bruges, on en parle beaucoup de la digitalisation. C'était très important dans ce qu'il disait aussi, je trouvais que c'était le digital qui devait être au service de l'ADN de sa marque. Je trouvais que c'était très important. Il faut rester dans l'ADN de sa marque. Il faut que les clients s'y retrouvent. Il faut apporter cette expérience aux clients, que ce soit en magasin, soit online. Et ils nous disaient notamment, et je tiens à le souligner, parce que moi, j'ai encore beaucoup de magasins physiques. Parce que, justement, je pense qu'en tant qu'être humain, on a aussi envie de temps en temps d'aller en point de vente. Mais évidemment, il faut que l'expérience soit là. Il faut que l'on ait pas des files d'attente énormes. Il faut que ce soit efficace ou qu'il y ait une vraie expérience qu'on a envie de vivre. Et là, par exemple, Lui ce qu'il nous partageait comme métriques, par exemple, sur dix commandes Web entre 6 et 7 était en click and collect. C'est-à-dire que le client choisissait de ne pas guider par coursier, mais d'aller dans le magasin comprenant un point. Un point très, très positif, donc. Donc voilà, on a également parlé dans l'épisode 1 de ce podcast pour tester avec Christophe Gérard. Donc, pour ceux qui s'en souviennent. Pour ceux qui l'ont écouté, Christophe Gérard a été pendant une dizaine d'années directeur chez Louis Vuitton et chez Laurent Piana, donc une vraie expérience de vie dans le luxe et lui nous a partagé avec nous. Les cinq KPIs clefs que lui suivait ou que Louis Vuitton avait décidé de suivre comme les plus importants. Et pour moi, ce qui était très intéressant par rapport à cet épisode du podcast. Je vous invite également, bien entendu, à aller l'écouter parce que c'était très pragmatique, très concret. Christophe Girard est vraiment un homme expérimenté qui expliquait tout cela de façon très intéressante et très concrète. Je le répète, pour moi, ce qui est important, c'est que indépendamment de votre secteur, pour parler du secteur du luxe, indépendamment du secteur dans lequel vous évoluez, je pense que c'est important d'avoir quelques KPIs clés mais que chacun puisse être détaillé de façon très fine, ça veut dire quoi? Disons que, par exemple, un des KPIs que vous décidez de suivre, c'est le nombre d'articles différents vendus par ville. Vous avez un réseau de magasins? J'en ai peu, beaucoup. Qu'il y ait plusieurs pays ou pas. OK, disons que c'est un pays et vous avez le nombre d'articles différents moyens vendus par ticket. OK, c'est à vous donne de l'information, ce qui est la base, mais c'est évidemment très loin d'être suffisant pour vraiment pouvoir transformer cette information en action, pour que vous boostiez vos ventes ou atteindre l'objectif que vous vous serez amené parce que qu'est-ce que vous devez faire? Vous devez savoir. OK, je paye ça. J'ai ce chiffre auquel nombre d'articles différents vendus. Mais quid par magasin? Comparer? Comparer le nombre d'articles par magasin. Les comparer même par opérateur, par personne qui travaille dans le magasin? Pourquoi est-ce que certains en vendent plus d'articles différents par ticket ou autres? Est ce qu'il y a des heures de la journée où il y a des différences? Donc, tous ces éléments-là vont vous permettre de voir est-ce que par magasin, par vendeurs, par heure de la journée, par période, ainsi que des périodes de temps dans le mois, dans l'année et en lien avec les promotions. Est-ce que ce nombre d'articles évolue quand vous avez des promotions? Si oui, sur quels produits? Types de formation? Quels types de catégories? Donc un KPI qui est généré, je dirais que celui-là, le nombre d'articles différents vendus par ticket. Vous devez avoir la possibilité de le détailler de façon très fine pour véritablement en sortir des actions concrètes et opérationnelles. Un autre site que je n'ai pas dit, mais je trouve qu'il est vraiment important, ce type de KPI, que ce soit nombre d'articles différents vendus par tickets, vendus par transaction ou que ce soit n'importe lequel de comparer entre les clients que vous avez identifiés et des clients, vous n'avez pas identifié parce que souvent, il peut y avoir des frais coûteux qui peuvent vous aider à adapter ce que vous faites par rapport aux clients identifiés. Notamment dans ce cas, ce qui est important et je rebondis suite à ça sur l'épisode 6. Donc le dernier épisode de ce podcast-là, j'avais comme invité Alexis qui est le CEO de la chaîne de magasins Bio Färm. Lui expliquait également que c'est grâce à une analyse très détaillée qu'il faisait évoluer le rayon qu'il faisait évoluer leurs catégories de produits. Il a donné l'exemple, que moi je trouvais top en disant oui, on est une chaîne de magasins bio et on propose des tomates en hiver, les tomates sont bio, mais on les propose en tomates, on propose des tomates d'hiver et on analyse de façon très détaillée comment ces comportements évoluent. Peut-être parce que peut être qu'un jour, nos clients seront prêts à ne plus avoir de tomates en hiver, même si elles sont même si elles sont bio. Et c'est ça qui leur permet cette analyse détaillée de leurs rayons par catégorie de produits, par magasin, par région. Ils peuvent évidemment répondre aux besoins de leurs clients, peuvent suivre l'évolution comportementale de leurs clients et qu'ils ont également réussi jusqu'à présent à pousser la grande distribution à évoluer. Et ça aussi, c'est quelque chose de très important pour Alexis, avec un homme passionné et profondément engagé. Je vous invite vraiment à écouter son témoignage et pour lui, c'est important aussi parce qu'il est un acteur de niche, mais avec un succès important. Et s'il peut marquer un impact, il peut faire évoluer les choses et faire en sorte que la grande distribution évolue aussi. Eh bien, c'est tout bénéfice. Donc là aussi un témoignage très intéressant d'Alexis. Puis voilà, j'ai eu la chance d'avoir beaucoup d'invités engagés dans mon podcast. Évidemment, Salvatore Iannello, le CEO de Galler, également un navigateur au long cours qui a passé plusieurs années à faire le tour du monde sur son voilier ou en sac à dos, et qui est revenu et qui est déterminé, qui pense que tout est possible. Je pense qu'il a raison, mais qui est possible quand on y met de la passion. Et là encore, qu'on embarque l'équipe. Comme le disait Dennys Larrieu, je pense que on a également des notions d'équipe de faire en sorte que tout le monde soit dans le même bateau pour faire avancer. Donc voilà, on a également eu au moins une personne que j'adore, Albane Flamand, qui nous a parlé de social listening, qui était l'épisode 4. Albane nous a parlé de social listening et de la vie secrète que vos marques peuvent vivre de savoir comment les utilisateurs consommes vos marques, disent où il la consomme, donc la vie cachée des marques. Ils peuvent vous servir de laboratoire, de tendances pour voir ce qui se passe et aussi, potentiellement, évidemment, réagir à chaud, voire anticiper d'éventuels problèmes. La part des réseaux sociaux, donc, là aussi, vraiment, une notion intéressante à prendre en compte. Surtout quand, comme vous, on a beaucoup, beaucoup de points de vente de produits différents. On ne sait pas de source, en magasin, par magasin. Il se dit un moyen, vraiment une clé pour pouvoir le faire. Eh bien voilà, on en arrive à la fin de cet épisode. Épisode un peu différent. J'espère que vous avez apprécié. Je voudrais juste finir en vous donnant quelques statistiques sur notre podcast. Moi, je pense que c'est intéressant. Il y a peu de podcasts qui partagent leurs résultats. Nous, ici, pour les six premiers épisodes du podcast Dgenious, Let's Talk Retail. On a une écoute de 300 personnes en moyenne. Donc, on a eu ça depuis le premier épisode, qui a été la troisième semaine de mars. Si je ne me trompe pas. Donc, un peu de guests intéressants. Je vous avoue qu'effectivement, j'ai fait beaucoup de benchmark, mais je trouve que c'est pas mal. On a évidemment des ambitions beaucoup plus élevées. Mais voilà, comme ça, vous savez qu'il y a à peu près 300 personnes, vous êtes près de 300 à écouter ce podcast et chacun de ces épisodes. Donc voilà, je voudrais également vous proposer un petit cadeau. Nous avons écrit un guide ultime dgenious, sur comment implémenter des initiatives collaborateurs qui génèrent vraiment des résultats pour le downloader, vous pouvez aller sur le site Web dgenious.com mais je mettrai également tous les détails dans la vidéo de cet épisode. Voilà, je vous remercie. N'oubliez pas de mettre un commentaire sur Apple, Podcasts ou Spotify et très bientôt. Au revoir !

Je suis Gaëlle Helsmoortel, CEO de dgenious. Je travaille tous les jours avec mes équipes pour permettre aux retailers de booster leurs performances, grâce à un accès simple et rapide à leurs data.

Avec Let’s talk retail, j’accueille mes invités autour de thématiques précises et variées qui offriront aux auditeurs l’opportunité de passer immédiatement à l’action dans leur propre business.

#6 – Comment réussir dans la grande distribution alimentaire en tant qu’acteur de niche ? , with Alexis Descampe

Manger bien et juste : voici le credo qu’Alexis Descampe, cofondateur et CEO de färm.coop nous propose !

#8 – Comment faire cohabiter son réseau de points de vente physiques avec son site e-commerce ? , with Julie Saverys

☕️ Amateurs de café et de succès stories, ce podcast est pour vous ! Pour cet épisode 8, nous allons nous plonger dans l’univers de la marque de café Nespresso, afin d’en apprendre davantage sur : « Comment faire cohabiter son réseau de points de vente physique avec son site e-commerce ? »

Ecouter podcast suivant

Inscrivez-vous à notre newsletter!

Restez au courant de nos dernières actualités, projets, témoignages,…

Newsletter

Testez votre Maturité Data grâce à notre quiz exclusif!

Répondez à nos 6 questions et recevez nos recommandations pour devenir un.e businessman/women plus averti grâce à une meilleure expertise data!

Quiz